Protéger l'enfant

Association de défense des Droits de l’Enfant.

  • Il faut dans l’intérêt de l’enfant appliquer le principe de précaution et la protection de l’enfant
  • Le parent protecteur doit pouvoir protéger l’enfant du parent violent.

Signez et partagez notre pétition ! Déjà plus de 7000 signatures


Nos derniers articles

  • Livre « Mauvais père » : l’importance de la plaidoirie
    La publication de cet extrait tiré de Mauvais Père, mon témoignage sur le faux syndrome appelé « SAP » publié par Les Arènes en 2016, vise à démontrer qu’une plaidoirie qui intègre des éléments « psy » (en présentant le fonctionnement pathologique et les mécanismes de défense propres à ces personnalités) peut aussi porter ses fruits en sensibilisant les juges à la dangerosité du parent aliénant/agresseur.
  • Les obstacles à la prise en compte par la Justice de la voix de l’enfant victime d’un de ses parents
    La voix de l’enfant victime : quels obstacle ? Aujourd’hui, le parent d’un enfant victime d’agression physique ou sexuelle de la part de l’autre parent, lorsqu’il souhaite dénoncer ces actes, porter la voix de l’enfant et le protéger – ce parent, qui est le plus souvent la mère, on le nommera « parent protecteur » – doit souvent subir un véritable parcours du combattant.
  • La bientraitance de nos enfants
    Je voulais vous parler aujourd’hui d’un outil de bientraitance, qu’est le recueil de la parole de l’enfant, Lorsque l’enfant dévoilent des faits, les études montrent que ce qu’il dit s’inscrit dans la réalité dans plus de 95% des cas. C’est l’intervention inadéquate des adultes et notamment des professionnels qui reçoivent cette parole, qui va aboutir à influencer l’enfant,…
  • A qui profitent les révélations du crime d’inceste ?
    En janvier dernier, avec son livre « La familia grande », Camille Kouchner a posé le mot « inceste » dans le débat public, fissurant ce tabou et le silence qui l’accompagne. Ce silence ne profitant qu’aux agresseurs, nous la remercions pour le geste qu’elle a fait pour toutes les victimes d’inceste.
  • 4 propositions pour mieux protéger les enfants victimes de violences
    4 propositions pour mieux protéger les enfants victimes de violences. La violence faite aux enfants : un fléau national. La parentalité à tout prix : un danger. La double peine pour l’enfant et son parent protecteur. Il faut une Présomption de crédibilité de la parole de l’enfant.
  • Le « Syndrome d’Aliénation Parentale » ou l’instrumentalisation du système judiciaire
    Le SAP (Syndrome d’Aliénation Parentale) ou AP (Aliénation Parentale), stratégie judiciaire employée par des pères maltraitants pour occulter les violences faites aux enfants, a le vent en poupe en France.

Nous souhaitons que nos institutions entrent dans une culture de la protection et placent les droits de l’enfant au cœur du dispositif législatif de la famille.

Nous souhaitons une réforme du délit de non représentation d’enfant pour mieux protéger l’enfant. Nous ne voulons PAS le supprimer mais nous souhaitons que le parent protecteur ait le droit de protéger son enfant d’un danger plausible – attouchements, violences, harcèlement – de la part du parent violent.

Ressources association protéger l'enfant
Articles et Témoignages association Protéger l'enfant

Envie de partager ?