Protéger les enfants contre toutes formes de violences, votez sur Make.org !

Protéger les enfants contre toutes formes de violences, votez sur Make.org !

Protéger les enfants Make.org

Vous voulez que les choses changent? Vous voulez aider à réformer la loi ?
Nous avons besoin de votre soutien !

Make.org organise en ce moment une consultation : « Comment protéger les enfants contre toutes les formes de violences ? ».

Make.org protéger les enfants contre  toute forme de violence

Pourquoi cette consultation «comment protéger les enfants contre toutes formes de violence » ?

Tous les ans en France ont malheureusement lieu, parfois près de chez nous sans que nous en soyons conscients, plusieurs dizaines d’infanticides; et des milliers d’enfants sont maltraités, victimes d’inceste et de harcèlement, ou sont délaissés.

Pour vous donner quelques chiffres : en 2018, 80 enfants ont été tués dans le cadre familial. Cela représente un enfant tous les quatre jours. Plusieurs dizaines de milliers de filles et de garçons subissent chaque année des viols ou tentatives de viols.

Violences enfant

La prévalence de la maltraitance physique est estimée en France entre 0,04% et 0,11% des enfants hospitalisés de moins de 1 an.
En 2014, rien qu’à Paris, la CRIP (Cellule de recueil des informations préoccupantes) a reçu en 2014 : 3.065 informations préoccupantes concernant 4.176 enfants.

Make.org a lancé une consultation citoyenne afin de mieux protéger les enfants; cette consultation est soutenue par le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, Adrien Taquet.

Et la marraine de cette consultation est la comédienne Andréa Bescond, qui est co-scénariste et réalisatrice du film “Les Chatouilles”, inspiré des violences sexuelles dont elle a été victime dans son enfance. Une pièce de théâtre intitulée également « Les Chatouilles » avait eu lieu à Paris il y a trois ans, lançant déjà le débat de l’insuffisante protection des enfants en matière de maltraitance et d’inceste.

Selon Make.org :

« les résultats de cette consultation permettront, d’une part, de bâtir un plan d’actions de la société civile ; et d’autre part de nourrir les discussions des Etats généraux de l’Enfance. »

Votez pour notre proposition sur Make.org : « il faut réformer le délit de NRE pour permettre au parent protecteur de protéger son enfant du parent violent »

Dans le cadre de cette consultation nous avons déposé une proposition :
« il faut réformer le délit de NRE pour permettre au parent protecteur de protéger son enfant du parent violent »

Nous vous invitons à cliquer et à voter pour cette proposition si vous la soutenez .

Vous pouvez voter jusqu’au 22 novembre !

Nous vous remercions par avance au nom de tous les enfants qui ont besoin d’être protégés! Et au nom de tous les parents protecteurs qui se retrouvent actuellement sous le coup d’une condamnation pénale pour simplement avoir voulu protéger leurs enfants.

Make.org protéger les enfants contre  toute forme de violence

Pourquoi faut-il voter ?

Il faut réformer le délit de non représentation d’enfant car devoir remettre l’enfant chez son agresseur est intolérable. Le parent protecteur a le devoir absolu de protéger son enfant victime de violences de la part de l’autre parent. Or le délit de non représentation d’enfant est le seul moyen de protéger les enfants quand ils sont en danger.

Il faudra bien admettre qu’il n’est pas nécessairement dans l’intérêt de l’enfant de rencontrer un parent toxique ou violent. Où est l’intérêt de l’enfant ? A quand une vraie protection des enfants ? A quand l’intérêt supérieur de l’enfant considéré ? Il est impératif de mieux protéger les enfants.

Ces enfants sont actuellement dans l’angle mort de la justice.

Et il ne s’agit pas du cas d’un enfant isolé, tous les professionnels de l’enfance reçoivent en moyenne une dizaine d’appels au secours chaque mois, sur les réseaux sociaux il ne se passe pas un jour sans voir un appel à l’aide d’un parent concerné, inquiet pour son enfant, il s’agit de milliers de cas.

Ce n’est pas l’existence de ce délit qui pose problème mais la façon dont il est interprété par les magistrats, alors que :

  • Craindre un danger plausible pour l’enfant n’est pas refuser indument de représenter l’enfant.
  • Respecter les peurs, les craintes et la vie privée de l’enfant – de l’adolescent(e) résistant(e) n’est pas refuser indument de représenter l’enfant.

Il faut considérer que constituent des refus légitimes qui évitent au parent protecteur d’être condamné :

  • la crainte d’un danger plausible pour l’enfant
  • le refus de l’ado d’aller chez l’autre parent
Enfant violence

« Il n’est plus temps de s’indigner. Il n’est plus temps d’attendre. Il est plus que jamais temps, en revanche, d’unir nos forces et d’agir collectivement pour lutter contre ce fléau. »

Make.org

Il est urgent de réformer le délit de non représentation d’enfant!

Si vous souhaitez en savoir plus sur le délit de non représentation d’enfant nous vous invitons à lire nos deux articles suivants:

N’oubliez pas, votez ici pour notre proposition : « il faut réformer le délit de non représentation d’enfant pour permettre au parent protecteur de protéger son enfant du parent violent »

Nous vous invitons également à prendre connaissance de toutes les autres propositions sur le site de Make.org, car il y a beaucoup d’autres bonnes idées !

Merci du fond du cœur ! Merci de nous aider à mieux protéger les enfants !

Envie de partager ?
Céline

Laisser un commentaire